A nos amis enseignants

Le musée accueillera au printemps  l’Invitation aux musées qui incite les enseignants, éducateurs et étudiants à parcourir  les musées régionaux  pour mieux comprendre la diversité et  l’actualité des musées , en vue de nourrir le parcours d’éducation artistique et culturelle  et échanger avec les acteurs des musées.

Le dispositif L’invitation aux musées est co-piloté par le rectorat de l’académie de Lille (inspection pédagogique régionale d’arts plastiques), la direction régionale des affaires culturelles (DRAC Hauts-de-France), la Fédération régionale des Amis des musées et Réseau Canopé.

L’Invitation aux musées 2022 : arts et sciences (15e édition)

Cette année, l’Invitation aux musées propose à nouveau d’interroger les relations entre les arts et les sciences selon trois axes : les collections scientifiques dans les musées, les relations entre les méthodes scientifiques au service de la conservation, de la restauration, de la gestion des collections, ainsi que la manière dont les musées présentent des représentations du monde habitées par des discours scientifiques.

Édition 2022

Mercredi 2 mars 2022 – 9h30 à 16h30
Musée/ Château Comtal de Boulogne-sur-Mer
Musée encyclopédique, cabinet de curiosité. Construire un discours pluridisciplinaire

Mercredi 6 avril 2022 – 9h30 à 16h30
Musées de la Fère et de Saint-Quentin
Une réflexion fondamentale sur l’apport des sciences à la création artistique mais aussi à l’étude et à la conservation du patrimoine.

Mercredi 18 mai 2022 – 9h30 à 16h30
Musée d’Histoire naturelle de Lille Musée scientifique : des collections pour représenter ou interpréter le monde ?

Participation aux 3 journées obligatoire.
Repas offert aux stagiaires par les Amis des musées.

Informations et inscriptions en cliquant ici 

Nouvelle année, nouveaux tarifs !

Retrouvez la nouvelle tarification du musée en cliquant sur l’image ci-dessous :

Au programme, pas d’augmentation,  au contraire ! Des tarifs réduits et des gratuités sont mises en places pour vous permettre de toujours mieux profiter du musée !

Vous êtes un visiteurs fidèle? On a pensé à vous ! A présent vous pouvez bénéficier d’un abonnement annuel et venir autant de fois que vous voulez au musée ! Cet abonnement vous donne également accès à des réductions sur les animations et vous permet également de faire bénéficier les personnes qui vous accompagnent  de 50% de réduction sur le prix de l’entrée !

Résultats du concours photo Instants Suspendus

Durant tout l’été était ouvert un concours de nature morte photographique et une quarantaine de participants ont proposé leur vision de la nature morte en respectant la contrainte d’y faire apparaître une fleur et un aliment. Le sujet a été abordé avec beaucoup de diversité et nous a permis de découvrir différents univers.

Voici les résultats des trois meilleures propositions établie par notre jury, que nous remercions également.
A la première place :
Clémence Rolland et Armâne Magnier, pour la photo “Vanité au crâne et grenade”
A la deuxième place :
Nina Cléton, pour la photo “Fruits et fleurs d’été”
A la troisième place :
Lyla Marécat et Léa Mouton, pour la photo “Paradis dansant”
Le choix du public a doublement récompensé la photo “Fruits et fleurs d’été” de Nina Cléton, avec 194 “j’aime” reçus le 13 septembre à 15h !
Félicitations aux gagnants ! Les photos des douze finalistes désignés par le jury seront visibles au musée Jeanne d’Aboville à partir du 18 septembre et jusqu’à la fin du mois. Profitez des Journées Européennes du Patrimoine les 18 et  19 septembre pour les découvrir gratuitement.
Les gagnants et finalistes vont être contactés par email par les organisateurs.

La recherche continue au musée

C’est l’été mais le musée reste actif dans l’étude et la conservation de ses oeuvres !

David Lainé, de l’PARC (International Platform for Art Research and Conservation) est venu réaliser une étude scientifique préalable à la restauration du triptyque de l’Adoration des mages réalisée par l’atelier du peintre Pieter Coecke van Aelst.

Les panneaux du triptyque présentent des fentes dans le bois qui doivent être surveillées par l’oeil exercé d’un restaurateur, et David Lainé a étudié le phénomène par des clichés utilisant les ultra-violet et les infrarouges.  Des radiographies à rayons X ont également été réalisées.


Ces investigations préalables vont permettre de réaliser u n schéma des altérations pour envisager la restauration de l’oeuvre dans de bonnes conditions.