Campagne de numérisation au musée

Dans le cadre du projet MuséoSciences, l’association des Conservateurs des musées des Hauts-de-France a réalisé une campagne de numérisation au musée Jeanne d’Aboville. En l’espace de trois jours seulement, c’est plus d’une centaine de clichés d’œuvres, pour la plupart provenant des réserves, qui ont été réalisés !

La campagne a été menée par le photographe, Franck Boucourt. Ces reproductions HD vont être un outil précieux pour évaluer l’état de conservation des tableaux et les diffuser auprès du public, des historiens de l’art et des restaurateurs.

Remaniement du calendrier culturel 2021 du musée

La prolongation de la fermeture des lieux publics, en particulier des lieux culturels, impacte la programmation 2021 du musée Jeanne d’Aboville. L’équipe reste mobilisée néanmoins pour offrir dès qu’elle le pourra des animations de qualité visant à mettre en lumière la riche collection d’Héricourt de Valincourt, dont elle est la gardienne.

Pour permettre aux animations de se dérouler dans la sérénité, quelques aménagements ont d’ores et déjà été prévus :

– L’exposition Confrontations/Inspiration de l’artiste Gabriel Martinet, qui devait ouvrir courant mars, va être repoussée à l’année 2022. Si l’équipe regrette de retarder cette incursion de l’art contemporain au sein de son musée classique, c’est avant tout pour permettre à cette exposition de se tenir dans de bonnes conditions, avec une fréquentation à la hauteur de la qualité du travail de l’artiste, et qui permettra une véritable médiation autour de l’événement, pour le grand public et pour le public scolaire.

L’exposition la Peinture dévisagée a vu sa durée réduite à peau de chagrin avec le second confinement et se retrouve prolongée jusqu’au 31 mai 2021, pour donner l’occasion au public de la découvrir avant décrochage. Au programme plusieurs portraits inédits sortis des réserves pour l’occasion ! Elle sera visible dès la réouverture du musée.

– L’événement théâtral de la Compagnie Hymnalaya pour le Printemps des Poètes, qui devait avoir lieu en mars, a été malheureusement annulé : vous pourrez retrouver la troupe en deux autres occasions cet été.

– Si les événements de mai sont pour le moment maintenus, ils seront suspendus aux décisions gouvernementales, concernant les rassemblements : Nuit des musées et conférence dans l’expectative.

– L’exposition Instants suspendus qui débutera en juin, en collaboration avec les musées de Saint-Quentin, et les animations estivales qui en découlent sont pour le moment maintenues dans la forme annoncée par le calendrier culturel.

Le musée reste fermé au public, dans l’attente d’une autorisation de réouverture. L’équipe ne manquera pas de vous tenir informée des suites bien sûr. Le public peut comme d’habitude retrouver le musée sur le web et les réseaux sociaux qui sont régulièrement mis à jour : détail du mois, anniversaire d’artiste, tableaux inédits… Découvrez le musée autrement !

Recherche scientifique en cours au musée

Une équipe de spécialistes de l’imagerie est intervenue au musée Jeanne d’Aboville le 8 janvier pour photographier le tableau « Mors Omnia Vincit », du peintre hollandais Mathias Withoos (1627-1703).

Cette œuvre va être au cœur de l’actualité du musée fin 2021 :

– Elle sera une pièce maîtresse de l’exposition ANDERLICHT OP WITHOOS, au museum Flehite d’Amersfoort, ville de naissance de Mathias Withoos, qui va retracer la vie et l’œuvre de l’artiste du  12 décembre 2021 au 8 mai 2022.

– Elle va faire l’objet d’un article qui paraîtra sans doute en décembre 2021, coécrit par Mariel Hennequin, guide du musée et Albert Boersma, historien de l’art spécialiste des peintres néerlandais et régisseur de l’exposition d’Amersfoort.

– Une conférence, en novembre ou début décembre 2021 autour des enseignements tirés des photos infrarouges et d’investigations sur l’iconographie rendra compte au public des dernières recherches.

L’intervention sur le tableau avait deux objectifs principaux :

– Examiner le repeint sous la statue de Sénèque, figure centrale du tableau : l’artiste semble avoir changé d’idée en cours de route et il faut comprendre qu’elle était sa première idée pour suivre son cheminement artistique et symbolique.

– La date indiquée par le peintre à côté de sa signature est en partie illisible, et l’imagerie multispectrale pourra peut-être permettre de connaitre la date indiquée.

L’équipe du musée remercie la société Artéka qui est intervenue, notamment Cyrille Chaidron, archéologue et Sébastien Lermenier, spécialiste de l’imagerie.  Ils utilisent le système Arkéotéka, qui permet par l’imagerie multispectrale de révéler des informations invisibles à l’œil nu sur la composition des œuvres et leur état sanitaire.

On garde le contact malgré tout !

La ligne téléphonique du musée rencontre de petits soucis mais l’équipe est toujours là pour vous répondre néanmoins, privilégiez les emails ou les messages privés pour nous joindre !

Un réouverture reportée

 

Alors que le musée Jeanne d’Aboville espérait finir l’année avec quelques jours d’ouverture, les annonces officielles ont contraint la ville de La Fère à maintenir la fermeture du musée.

L’équipe du musée attend avec impatience la réouverture pour courant janvier 2021, sauf dispositions contraires prises d’ici-là. Vous pourrez encore découvrir l’exposition la Peinture dévisagée, visible jusqu’au 28 février 2021.

Fermeture du musée au public jusqu’au 2 décembre

Chers visiteurs,

Le musée a fermé ses portes ce jour pour respecter les mesures prises dans le cadre du confinement visant à limiter la propagation du COVID.

Il ne rouvrira au plus tôt que le 2 décembre 2020. Nous vous encourageons à suivre le musée sur les réseaux sociaux pour être tenus au courant de son actualité et découvrir les secrets de l’exposition la Peinture dévisagée ! 

La première visite de l’exposition, prévue le 28 novembre, est malheureusement annulée.

L’équipe du musée adresse ses pensées aux personnes touchées par le coronavirus et salue le travail des soignants et de ceux se trouvant en première ligne face à l’épidémie.

Prenez soin de vous !

Annulation de la Nuit des musées de novembre 2021 au musée Jeanne d’Aboville

La Nuit des Musées, événement national, était programmée le 14 novembre prochain. Les conditions actuelles ont rendu difficiles son organisation et l’équipe du musée se voit contrainte d’annuler sa participation à la Nuit des musées 2021.

Cette édition avec un joli programme consacré à la Musique ne pourra sans doute pas se tenir avec les futures restrictions qui sont attendues sur le département. Plutôt qu’une édition bâclée qui empêcherait le public de pouvoir profiter d’animations inédites, le musée a fait le choix de reporter ce programme à une édition où les conditions seront plus clémentes. L’équipe remercie Robert Lamouret, le musicien qui devait intervenir pour les visites en musique, pour son enthousiasme et son engagement et nous lui donnons rendez-vous bientôt !

Le musée reste dans l’attente des futures mesures prises à l’échelle nationale pour connaitre les suites, l’équipe de manquera pas de vous tenir informé.

Départ en restauration : des navires pris dans la tempête partent se refaire une beauté

Un tableau inédit des réserves représentant des navires sur une mer houleuse part en restauration. On peut discerner dessus la signature du peintre Lacroix de Marseille et une date : 1761.

Le tableau lors de son emballage pour son départ chez la restauratrice.

Charles François Grenier de Lacroix, dit Charles François Lacroix de Marseille, est né vers 1700 à Marseille, et mort à Berlin entre 1779 et 1782.  Élève et imitateur de Joseph Vernet, il se spécialise dans les paysages de marines dans le goût de son maître. Il séjourne à Rome en 1754. À partir de 1776, il expose avec beaucoup de succès et passe une bonne partie de sa vie entre l’Italie et la Provence.

Dans ses vues fantaisistes, Lacroix juxtapose divers éléments pour créer une nouvelle réalité. Ces paysages composés sont très prisés des collectionneurs français et anglais qui effectuent leur Grand Tour ou leur voyage d’Italie et dont Naples et Rome sont des passages obligés.

Réouverture du musée le 27 mai : retour sur les conditions d’accès

Post édité le 17 juillet 2020 : à partir du 20 juillet 2020, le port du masque devient obligatoire pour la visite.

Le musée Jeanne d’Aboville a le plaisir de vous annoncer sa réouverture, à partir du 27 mai 2020, aux horaires habituels. L’équipe du musée va enfin pouvoir ré-accueillir du public et a hâte de vous retrouver.

Néanmoins les conditions d’accès sont modifiés pour assurer votre sécurité. Voici les nouvelles règles mise en place, jusque nouvel ordre, pour venir visiter le musée :

  • La capacité maximale du bâtiment a été revue à la baisse et nous n’accueillerons que 10 visiteurs maximum en même temps dans le musée.  Vous pouvez téléphoner au musée en amont de votre visite pour vérifier la densité et éviter d’attendre à l’entrée.
  • Veillez à prévoir l’appoint pour votre entrée pour éviter au maximum la circulation de monnaie entre le personnel du musée et vous. (Espèces ou chèque, carte bancaire non-acceptée)
  • Nous vous recommandons le port d’un masque. Du gel hydroalcoolique sera à disposition à votre entrée dans le musée et sur les paliers des étages. Les rampes d’escaliers et les poignées de porte seront désinfectées régulièrement.
  • Pour éviter aux personnes de se croiser dans les escaliers et conserver la distanciation sociale, les escaliers seront ouverts soit à la montée, soit à la descente. Les visiteurs devront respecter le marquage au sol et attendre pour emprunter les escaliers si quelqu’un l’utilise déjà.
  • De même, les plus petites salles d’expositions ne seront accessibles qu’à 2 personnes à la fois pour respecter les distances.
  • Les fiches de salle, et autres objets qui doivent être manipulés, ont été retirés. L’équipe du musée reste à votre disposition néanmoins si vous avez des questions durant votre visite, dans le respect des gestes barrière bien entendu.
  • Les espaces pour s’asseoir sont retirés. Un tabouret pliable peut néanmoins être proposé aux personnes ayant des difficultés à se déplacer.
  • Le musée ne proposera pas d’accès à ses sanitaires, mais des toilettes publiques sont à votre disposition dans le parc près du musée.
  • Le Service pédagogique et les visites guidées sont suspendus. Les annulations et reports d’événements annoncés auparavant sont consultables ici.

Nous vous remercions de bien vouloir respecter ces quelques règles ainsi que les consignes que le personnel pourrait être amené à formuler pour garantir votre sécurité durant votre visite.

L’équipe du musée reste disponible pour vous apporter toute information complémentaire, par téléphone, mail ou sur les réseaux sociaux.

Fermeture du musée

Suite au grave épisode épidémique que nous connaissons actuellement, le musée Jeanne d’Aboville est contraint de fermer ses portes au public jusqu’au 15 avril 2020 minimum.

Cette fermeture prolongée implique l’annulation de plusieurs activités qui étaient prévues en mars et avril :

  • Le café-poésie avec la poétesse Laury Versin du 21 mars est annulé.
  • L’animation pour Pâques est également annulée.
  • Les cours de dessin dans le cadre de Devenez dessin’acteur ! sont annulés. Ces derniers pourront être reportés à l’automne en fonction des disponibilités de l’artiste et des  conditions d’accueil du musée.

N’hésitez pas à consulter le site web du musée pour être tenu au courant de son actualité, si le musée ne peut plus vous accueillir, vous pourrez continuer à découvrir la Collection via les réseaux sociaux et les articles postés ici !

L’équipe du musée vous souhaite néanmoins une bonne journée.