Remaniement du calendrier culturel 2021 du musée

La prolongation de la fermeture des lieux publics, en particulier des lieux culturels, impacte la programmation 2021 du musée Jeanne d’Aboville. L’équipe reste mobilisée néanmoins pour offrir dès qu’elle le pourra des animations de qualité visant à mettre en lumière la riche collection d’Héricourt de Valincourt, dont elle est la gardienne.

Pour permettre aux animations de se dérouler dans la sérénité, quelques aménagements ont d’ores et déjà été prévus :

– L’exposition Confrontations/Inspiration de l’artiste Gabriel Martinet, qui devait ouvrir courant mars, va être repoussée à l’année 2022. Si l’équipe regrette de retarder cette incursion de l’art contemporain au sein de son musée classique, c’est avant tout pour permettre à cette exposition de se tenir dans de bonnes conditions, avec une fréquentation à la hauteur de la qualité du travail de l’artiste, et qui permettra une véritable médiation autour de l’événement, pour le grand public et pour le public scolaire.

L’exposition la Peinture dévisagée a vu sa durée réduite à peau de chagrin avec le second confinement et se retrouve prolongée jusqu’au 31 mai 2021, pour donner l’occasion au public de la découvrir avant décrochage. Au programme plusieurs portraits inédits sortis des réserves pour l’occasion ! Elle sera visible dès la réouverture du musée.

– L’événement théâtral de la Compagnie Hymnalaya pour le Printemps des Poètes, qui devait avoir lieu en mars, a été malheureusement annulé : vous pourrez retrouver la troupe en deux autres occasions cet été.

– Si les événements de mai sont pour le moment maintenus, ils seront suspendus aux décisions gouvernementales, concernant les rassemblements : Nuit des musées et conférence dans l’expectative.

– L’exposition Instants suspendus qui débutera en juin, en collaboration avec les musées de Saint-Quentin, et les animations estivales qui en découlent sont pour le moment maintenues dans la forme annoncée par le calendrier culturel.

Le musée reste fermé au public, dans l’attente d’une autorisation de réouverture. L’équipe ne manquera pas de vous tenir informée des suites bien sûr. Le public peut comme d’habitude retrouver le musée sur le web et les réseaux sociaux qui sont régulièrement mis à jour : détail du mois, anniversaire d’artiste, tableaux inédits… Découvrez le musée autrement !

Demandez le programme culturel 2021 du musée !

Il était annoncé et le voici  arrivant juste avant Noël.

Vous pouvez télécharger le programme culturel 2021 du musée en cliquant sur l’image ci-dessous :

Ce programme est bien sûr diffusé à titre indicatif et de nombreuses animations sont encore en suspens, contexte sanitaire oblige, nous espérons néanmoins pouvoir vous proposer ce contenu, comprenant de nombreuses animations inédites qui vous feront voir le musée autrement.

La peinture dévisagée, la visite de l’exposition !

L’équipe du musée vous propose de partir à la rencontre de l’exposition la Peinture dévisagée qui revient sur les portraits de la Collection avec plusieurs peintures inédites, puisées dans les réserves.

Les guides, durant cette visite d’une trentaine de minutes, vous feront parcourir l’exposition via les portraits présentés, pour saisir les enjeux du portrait classique et ses mutations. En bonus, si les conditions de conservation le permettent, cette visite sera l’occasion de la présentation exclusive d’un autre inédit des réserves.

 

Infos pratiques :

Ces visites auront lieu les 28 novembre, 19 décembre 2020, 9 et 30 janvier 2021 prochains à 15h. La réservation pour y participer est obligatoire, car le nombre de place est limité.

Entrée : 4€

Port du masque obligatoire durant toute la durée de la visite.

Départ en restauration du portrait de Jeanne d’Aboville

Le portrait de Jeanne d’Aboville qui présentait d’importants problèmes structurels mettant en péril sa conservation, est parti en restauration il y a deux jours.

Les restauratrices Tatiana Ullois et Marie-Paule Barrat vont veiller sur cette vieille dame de plus de  170 ans pour qu’elle puisse revenir au musée en pleine forme !

Retrouvez le reportage vidéo réalisé par France 3  à l’occasion du départ via le lien suivant. Il faudra mettre le journal du 29 septembre, vers 12m40.

La restauration du portrait de Jeanne d’Aboville est intégralement financée par l’Association des amis du Musée Jeanne d’Aboville, n’hésitez pas à rejoindre ses membres en adhérant à l’association via le bulletin d’inscription suivant.

Ateliers dessin animés par l’artiste Pierre Grenier

Ateliers dessin animés par l’artiste Pierre Grenier

17 octobre et 5 décembre 2020 à partir de 14h30

Dans le cadre du programme culturel entourant l’exposition la Peinture dévisagée, les 17 octobre et 5 décembre 2020, l’artiste-peintre Pierre Grenier proposera des ateliers de dessin gratuits sur le thème de l’autoportrait. Les dessinateurs, aguerris ou non, sont invités à se joindre à l’artiste pour expérimenter l’art du portrait de manière ludique. Au-delà de l’enjeu déjà important de la représentation peinte, l’autoportrait offre un point de vue plus intime puisqu’il incite l’artiste à choisir ce qu’il souhaite montrer de lui-même. Pierre Grenier accompagnera les apprentis dessinateurs dans cette démarche en proposant conseils et aide lors de l’élaboration d’un autoportrait, suivi d’une mise en couleur au pastel sec.

Ces ateliers s’effectueront uniquement sur réservation préalable auprès du musée car les places sont très limitées ! Ils sont également gratuits.

 

En bref :

Ateliers les 17 octobre et 5 décembre à partir de 14h30

Durée : environ deux heures

Lieu : musée Jeanne d’Aboville, 5 rue du Général de Gaulle, La Fère

Réservation auprès du musée au 03 23 56 71 91

Gratuit

Portraits de France et de… La Fère, Conférence par Christophe Brouard

Le 24 octobre 2020, Christophe Brouard, historien de l’art spécialiste de l’école italienne et directeur des musées de Soissons, viendra prononcer une conférence sur l’histoire du portrait, au prisme d’exemples empruntés aux collections du musée Jeanne d’Aboville. Lors de cette conférence qui sera suivie d’un temps d’échange avec l’auditoire, Monsieur Brouard explorera la notion de portrait, en s’appuyant sur des tableaux laférois qu’il confrontera à des exemples pris dans d’autres collections. Cette conférence s’inscrit dans le programme entourant l’exposition La Peinture dévisagée, le portrait au musée Jeanne d’Aboville, visible jusqu’au 28 février 2021.

En bref :
La conférence se tiendra à l’espace Drouot, rue des Bigors à La Fère, le 24 octobre 2020 à 17h.
Ouverture des portes à 16h30.
L’entrée est libre dans la limite des places disponibles et le port du masque est obligatoire durant toute la durée de la conférence.

JEP et Peinture dévisagée, c’est demain !

Demain se déroule les Journées Européennes du Patrimoine et l’ouverture de notre exposition temporaire La Peinture Dévisagée ! Pour cette occasion, nous offrons aux visiteurs de ce week-end d’ouverture en petit cadeau, un marque-page !

Demain intervient également une artiste Ana Villafana, qui vous portraitura avec de l’encre et dimanche le Zoom laonnois réalisera des portraits photographiques !

Journées Européennes du Patrimoine 2020 : le programme !

La Ville de La Fère est de nouveau présente sur l’événement majeur dans le paysage culturel français que sont les Journées Européennes du Patrimoine. Visant à permettre au public le plus large possible d’accéder à son Patrimoine, une approche privilégiée aux lieux d’art et de culture est proposée.

Vue des casernes du XVIIIe siècle

Eglise Saint-Montain de La Fère

Pour les visiteurs férus d’Architecture et d’Histoire, ce lieu sera accessible à la découverte à La Fère à l’occasion des Journées du Patrimoine. Particulière par son style mêlant éléments romans, gothiques flamboyant et les innovations de la Renaissance, l’église Saint-Montain est un témoin intéressant des mutations de la période moderne dans la région. On y trouve également des informations sur la figure historique de Marie de Luxembourg.

L’église sera ouverte de 14h à 17h le samedi et le dimanche.

Détail d’un tympan néo-roman de l’église Saint Montain

Activités proposées :

  • Visite-découverte en continu à l’aide d’un livret: guidé à travers un circuit mettant en évidence les particularités architecturales et artistiques du bâtiment, vous découvrirez l’église d’un bout à l’autre, de sa nef à sa sacristie, en passant parfois par des chemins secrets !
  • Circuit du Chemin de Croix: l’église est dotée d’un magnifique chemin de croix sculpté néogothique que vous pourrez parcourir à l’aide des panneaux explicatifs présents à côté.

 

 Musée Jeanne d’Aboville

Visant à permettre au public le plus large possible d’accéder à ses collections, le musée est ouvert de manière exceptionnelle en continu sur la journée durant le week-end de 10h à 17h30.

 

Activités gratuites proposées par le musée durant les Journées du Patrimoine :

Ouverture au public de l’exposition le 19 septembre 2020

La restauration d’un grand portrait de famille néerlandais est prétexte à une exposition thématique au musée Jeanne d’Aboville de La Fère, qui vous propose de partir à la découverte de cet art bien particulier du portrait au prisme des exemples présents dans les Collections. Le musée ouvre ses réserves pour vous présenter des oeuvres inédites, invitation à explorer les enjeux de la peinture de portrait via des exemples du XVe au XIXe siècle.

Tous les détails sur l’exposition disponibles ici.

Exposition visible en continu durant le week-end de 10h à 17h30.

Actions de médiation ponctuelles proposées par l’équipe du musée autour de l’exposition durant le week-end.

 

Samedi 19 septembre 2020 de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Portraits à l’encre par l’artiste Ana Villafana

L’artiste-plasticienne Ana Villafana est déjà intervenue au musée de La Fère, où elle avait proposé une installation artistique. Elle va cette fois-ci interagir directement avec le public en lui proposant de poser pour des portraits rapides à l’encre.

 

Dimanche 20 septembre de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Entrez dans le cadre !

L’Association de photographie le Zoom Laonnois proposera aux visiteurs de devenir des protagonistes d’œuvres via des portraits photographiques mis en scène. Les visiteurs pourront repartir avec leur cliché.

 

 

Détail du mois d’août : bientôt l’Assomption..

Le détail du mois est consacré à une copie ancienne d’une œuvre de Gaudenzio Ferrari, peintre, sculpteur et architecte italien actif en Lombardie dans la première moitié du XVIe siècle, et très influencé par Léonard de Vinci. Cette copie représente les lamentations du Christ, épisode de la Déploration, quand le cadavre de Jésus est décroché de la croix et posé près de sa mère en pleurs. l’original est visible au Musée des beaux-arts de Budapest.

Cet événement de la Passion a donné lieu à de multiples interprétations iconographiques à partir du Haut Moyen Âge en Occident, où les artistes ont cherché à fixer les expressions d’affliction, de manière plus ou moins spectaculaire. Ici Ferrari choisit un cadrage resserré pour mieux mettre l’accent sur les visages, avec celui du Christ défunt, le corps soutenu par sa mère Marie. La femme à gauche, vêtue de couleurs vives, est Marie-Madeleine, une des rares témoins des derniers instants du Christ. Le visage de Marie, représenté en larme, illustre le thème de la Vierge de Pitié, souvent présent dans les pietà, au cadrage encore plus serré.

Pour découvrir l’ensemble de cette œuvre, il faudra participer aux visites de l’Assomption du 10 au 15 août 2020, elle fera partie des pièces inédites qui seront présentées lors de cette visite thématique sur l’iconographie de la Vierge !