Ecureuil

écureuil, Allégorie du goût, Atelier des Brueghels

 

ciurus vulgaris

L’écureuil fut perçu durant l’Antiquité et le Moyen-Age comme un animal néfaste, lié au Diable et à la notion de tromperie. Il est appréhendé différemment à la Renaissance, où on l’associe à l’épargne et à l’avarice en raison de son habitude de faire des réserves de nourriture.