Crupellarius en bronze, fouilles de Versigny, Ier siècle

Statuette en bronze découverte lors de fouille à Versigny, elle est un objet sans équivalent aujourd’hui car elle représente un personnage connu par les textes mais dont on a aucune autre représentation.
Un texte de Tacite le mentionne, concernant la révolte de Sacrovir (dernière révolte gauloise au Ier siècle) où des crupellarii sont employés.
Les fouilles où cet objet fut mis au jour sont appelées les fouilles des Longues-Tailles, selon le nom du lieu-dit. L’emplacement fouillé correspond à un fanum (petit temple de tradition indigène de forme ronde ou carrée entouré d’un petit porche) gallo-romain dont les différentes couches archéologiques attestent d’une activité entre les Ier et IIe siècles. Le petit bronze fut trouvé sous le premier sol attestant sa datation au premier siècle.
La statuette représente un homme entièrement cuirassé par une carapace articulée, mains et pieds compris, la tête entièrement prise dans un casque cylindrique avec des trous d’aération. Cette carapace renvoie à la structure de la cuirasse articulée employée par les légionnaires, la lorica.
Le champ de vision de l’homme cuirassé semble très limité, le faisant entrer dans la catégorie des andabatae (andebate = type de gladiateur qui combat sans rien voir), connus par des textes d’époque républicaine. Le crupellaire présente la particularité d’être si lourdement armé qu’il ne peut pas se relever s’il tombe, ce qui lui fait perdre le combat pratiquement à coup sûr.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *